Blog

novembre 13, 2017

HISTOIRE D’UN COMING-OUT REUSSI

Bonsoir chers tous et toutes qui prenez la peine d’écouter mon histoire ou j’ai fait mon coming-out à toute ma famille.

Ce jour reste encore gravé dans ma mémoire parce que ce jour fût rempli d’émotions.

Je suis HSH passif c’est-à-dire je me sens femme dans mon corps et dans ma tête. J’ai 37 ans et je vivais dans une famille modeste de 11 frères et sœurs d’où. Mon défunt père était chrétien et ma défunte mère musulmane.

Depuis ma tendre enfance j’étais très efféminé et jouait toujours avec les filles au lieu des petits garçons de mon âge, je ne saurai dire pourquoi. Aussi à l’âge de 5 ans ou nous avions pour habitude de jouer au papa et à la maman et moi je préférais plus être la mère pour faire à manger, donner mes seins à téter aux plus jeunes que moi et avait comme mari un jeune de 8 ans âgé de 3 ans que moi, pendant que les autres petits garçons se mettaient en couple avec des fillettes. Certes nous n’avions pas de rapports sexuels mais n’empêche que nous nous donnions de petits baisers sur la bouche. Je portais des robes, des talons de mes sœurs ainés et j’adorais me maquiller. Mes défunts parents me regardaient beaucoup avec un air interrogateur sans jamais me gronder. Ce sont plutôt mes grands frères qui me faisaient souvent des remontrances en me disant qu’un garçon doit jouer au ballon au lieu de la poupée et l’un d’entre eux m’a même donné des gifles une fois pour me demander de changer. Et bien le temps a passé jusqu’à ce que j’aie 21 ans pour tomber amoureux d’un jeune footballeur qui était mon meilleur ami car nous étions tout le temps ensemble. Un jour je lui ai avoué mes sentiments et surpris il m’a giflé et est rentré chez lui. J’étais désespéré, mais deux semaines plu tard il vint me trouver à la maison, s’excusa et me dit qu’il aimerait bien essayer mais ne voulais pas de rapports sexuels dans un premier temps ,juste des câlins tout au plus une fellation. Et ceci se passa à plusieurs reprises jusqu’au jour nous avons fait l’amour pour la première fois après une virée en boite de nuit. J’étais tellement heureux que le lendemain je lui ai offert une nouvelle paire de marque et un téléphone portable. Joyeux il commença à m’embrasser dans ma chambre mais la porte étant entre ouverte, nous avons été surpris par mon père et ma mère qui hochèrent la tête et s’en allèrent sans dire mot. J’étais stressé et anxieux donc j’ai demandé à mon ami de s’en aller c’était un jeudi de l’an 1996. Je ne pouvais pas regarder mes parents en face mais eux étaient sereins et n’ont pas changé d’attitude envers moi. C’est ainsi que le week-end qui a suivi j’ai convoqué une réunion de famille avec mon père, ma mère, ainsi que mes 11 frères et sœurs. Armé de courage je leur ai annoncé mon homosexualité. Quelle stupéfaction de la part des uns et des autres mais nul n’a osé m’injurier. C’est alors que mon père et ma mère ont avoué qu’ils savaient depuis fort longtemps que j’étais homosexuel car étant devenu adulte tous mes frères et sœurs avaient des petits amis ou petites amies mais moi non et toujours accompagné de garçon. Ils exhortèrent alors mes frères et sœurs à me comprendre et m’accepter tel que je suis car si DIEU même notre créateur n’a pas permis ma mort à ma naissance c’est que c’était sa volonté donc ce n’était pas à nous humains de juger quiconque. C’est alors que tous ensemble me firent de grandes accolades et promirent de me défendre à tout moment contre ceux qui oseraient m’injurier et me faire du mal physiquement. Et m’ont tous conseillé de toujours me préserver et d’être fidèle.

Ah oui rien qu’en racontant cette histoire aujourd’hui j’ai les larmes aux yeux car beaucoup de mes amis homosexuels  sont rejetés et même bannis de leur famille quand on apprend leur orientation sexuelle.

Religionsdidaktik und essay narrative englischdidaktik im dialog.
Temoignages
About AlternativeCI